Birdman – 2014 – Alejandro Iñárritu

birdman2Je l’ai vu une fois …
Après mon 2ème visionnage de « BirdMan » de Alejandro Iñárritu je n’ai pas pu faire autrement que de le voir une 3ème fois. Couché à 6h du mat’ après m’être demandé pendant presque 40 minutes dans ce noir absolu qui est si propice à la réflexion (et si économique en énergie) comment on pouvait pondre un film avec autant de virtuosité.

La première fois, je l’ai pris en pleine face, j’avais cette impression enivrante de vivre avec BirdMan, de le suivre, d’être ce contemplateur discret, presque invisible, celui qui pouvait observer chacune de ses humeurs, de ses postures, de ses envies, de sa folie (pas douce du tout); entendre chacune de ses ensées.
La deuxième j’ai vêtu mon pyjama de critique de ciné, je scrutais chacun des plans pour être vraiment sûr d’avoir vu ce que j’avais vu la première fois, de ne pas l’avoir rêvé. Je matais les lumières, écoutais les musiques, faisais des pauses, revenais en arrière tellement j’avais peur d’avoir louper un détail. Cette deuxième fois a duré presque 3 heures. Le film lui dure 2 heures pour un spectateur beta (j’aime Lambda).
La troisième fois, je l’ai revu pour mon plaisir (un pote à moi avec qui j’aime, quelque fois, mater des films) en y intégrant tout ce que j’avais pu emmagasiner lors des 2 premiers visionnages … et là c’était un peu comme ça : https://www.youtube.com/watch?v=Yyah49_Oz78 … vous vous rappelez ?! Un feu d’artifice !!!

L’Histoire ?
Riggan Thompson est une célébrité passée ayant incarnée « Birdman » au cinéma quelques années auparavant (on dit un « ayant été » ou « Has been » en anglais … 😉 ). Il tente aujourd’hui de monter une pièce de théâtre en espérant connaître à nouveau le succès. Et là … c’est le drame … enfin non … enfin si un peu quand même …

Vous aurez compris (au moins ceux qui, sur Facebook, ont pu lire jusque là, Bravo !!!), ce film est une satire du monde du Show Biz, mais plus particulièrement de nos rêves, de nos égos, de nos succès, nos défaites, éphémères ou non.

Alejandro, ouais, on se connaît bien maintenant, on a passé la nuit ensemble avec Birdman, a réussi à nous faire vivre un huis clos de 48 heures, mêlant réalités, rêves, fictions, tout ça grâce à un plan séquence de presque 2 heures !! Oui Oui … vous avez bien entendu … un plan séquence de 2 heures !!
Je ne dis pas qu’il n’y a pas eu un ou deux ordinateurs ayant cherchés à nous faire croire qu’il s’agissait réellement d’un plan séquence mais toute la virtuosité de la mise en scène de Alejandro est là !! Et non d’ailleurs … je dis portnimwoak, elle n’est pas que là … elle est partout … vous avez pas encore compris ?!

Les acteurs : Un Michael Keaton qui aurait pu prétendre à un Oscar, un Edward Norton hallucinant ! Un Zach Galifianakis superbe et une Emma Stone splendide en plus d’être craquante !!!

Il n’y pas un plan, pas une lumière, pas un dialogue, pas une musique que j’aimerais voir différentes !

Alors est-ce que j’ai aimé ?

Bof … :p

Categories: Critiques Ciné

Pas encore de commentaire.

Répondre

Remettre à zéro